Welcome!

iPhone Authors: RealWire News Distribution, PR.com Newswire, Jayaram Krishnaswamy, Shelly Palmer

Blog Feed Post

Rachat de Nokia Phone par Microsoft : je l’avais, hélas, anticipé ....

 

Tombeau NokiaIl n’est jamais agréable d’annoncer des catastrophes et de constater ensuite qu’elles se réalisent.

Août 2011; il y a un peu plus de deux ans, j’écrivais sur ce blog un texte au titre prémonitoire : « Economie fiction : Nokia et Microsoft : un complot machiavélique ? »

Je m’étais trompé de quelques mois en annonçant que le rachat de Nokia par Microsoft pourrait se faire fin 2012 ; il a fallu attendre la fin de l’été 2013.

 

Une bien triste histoire...

La valeur boursière de Nokia était de 40 milliards de dollars en septembre 2010, à l’arrivée de Stephen Elop comme PDG : pour ceux qui ne le sauraient pas, c’était l’un des dirigeants de Microsoft.

Cours bourse Nokia + ElopSeptembre 2013, Microsoft annonce qu’il rachète la division téléphones de Nokia pour 7,2 milliards de dollars et que Nokia garde sa division infrastructures de réseaux, NSN, Nokia Solutions & Networks,

Comme Nokia avait racheté, il y a 1 mois (coïncidence, coïncidence ??) les 50 % de Siemens dans leur filiale commune NSN pour 2,2 milliards de dollars, ceci valorise la partie de Nokia restant après la vente des mobiles à Microsoft, à 4,4 milliards. (Le S de NSN signifie aujourd’hui Solutions, au lieu de Siemens ; astucieux, car cela évite de changer la marque.)

Stephen ElopLa valeur globale de Nokia s’établit donc à 7,2 + 4,4 = 11, 6 milliards de dollars. Sous la direction de Stephen Elop, Nokia a perdu 71 % de sa valeur ; quelle belle performance !

En 2011, quand j’avais écrit mon texte précédent, la valeur globale de Nokia était « encore » de 20 milliards de dollars. En attendant deux années de plus Microsoft a obtenu que cette valeur baisse encore de 50 % avant de passer à l’action.

Dans son email aux salariés, Steve Ballmer, le PDG en partance de Microsoft, écrit :

« This is a smart acquisition for Microsoft, and a good deal for both companies. » (C’est une acquisition intelligente pour Microsoft et un bon accord pour les deux entreprises.)

Je ne suis pas certain que ce point de vue soit partagé par les salariés et actionnaires de Nokia...

Dans mon texte de 2011, j’avais calculé que Nokia ne valait plus que deux Skype. Aujourd’hui Nokia a couté moins cher à Microsoft que Skype, racheté plus de 8 milliards de dollars ; qui aurait osé l’imaginer, il y a 3 ou 4 ans ?

  

Quel avenir pour Windows Phone

Windows Phone share by manufacturersEn 2012, Nokia commercialisait déjà près de 80 % des smartphones sous l’OS de Microsoft, Windows Phone 8. Maintenant, que Nokia phone est totalement « intégré » dans Microsoft, il est évident que plus aucun fabricant ne va pousser Windows Phone. Fin 2014, Microsoft aura plus de 95 % de ce marché, pour ne pas dire 100 %.

Certains ont fait, à tort, le rapprochement avec le rachat de Motorola par Google ; Google a laissé Motorola comme entreprise indépendante et séparée de Google alors que Nokia Phone sera « intégré » dans Microsoft.

De nombreux commentateurs ont trouvé positif que Windows Phone soit devenu dans de nombreux pays le troisième OS mobile, loin derrière Android et iOS. 

Gartner Worldwide smartphones sales:OSUn « grand succès » ? Non :

  • Cette troisième place est due en priorité à la marginalisation de BlackBerry, en état de mort clinique.
  • En un an, les ventes de smartphones commercialisés par Nokia ont baissé de près de 60 %. Comme le démontre ce tableau, au deuxième trimestre 2013, les ventes cumulées de Symbian et de Windows Phone représentaient 3,6 % du marché des smarphones. Elles représentaient 8,5 % un an plus tôt.

 

Le marché se clarifie pour les systèmes d’exploitation mobiles

C’est un sujet important, que j’avais analysé il y a quelques mois ; le rachat de Nokia Phone par Microsoft rend la situation encore plus claire.

Global-mobile-operating-system-shareIl reste deux grands fournisseurs, Apple et Microsoft, qui commercialisent leurs propres smartphones, avec leurs propres OS. (BlackBerry, le troisième de la famille, est en train de disparaître des radars.). Apple est numéro deux du marché et Microsoft numéro trois.

Le leader absolu, avec environ 70 % du marché, est un acteur ouvert, Android, qui va de manière paradoxale, jouer sur le marché des objets mobiles le rôle qu’avait Windows sur les PC traditionnels : des centaines de fabricants commercialisent des smartphones Android dans le monde.

Ce rachat est une excellente nouvelle pour mon outsider favori, Firefox OS ; les rares fabricants, comme HTC, qui produisaient encore des smartphones Windows, vont probablement se reconvertir sur Firefox OS.

Qui sera numéro trois, fin 2014 ? Je prends aujourd’hui le pari que ce sera Firefox OS, devant Windows Phone.

 

Quel avenir, pour Microsoft

Bookmakers on Ballmer successorTout le monde cherche à deviner le nom du successeur de Steve Ballmer au poste de PDG de Microsoft ; les bookmakers donnent pour le moment en favori... Stephen Elop, à 5 contre 1 !

J’espère vraiment, pour le bien de Microsoft, qu’ils se trompent. Au vu de ses performances spectaculaires comme patron de Nokia, je n’ose pas imaginer ce qui pourrait se passer s’il devenait celui de Microsoft.

Si, hélas, cela arrivait, j’ai un seul conseil à vous donner : vendez immédiatement toutes les actions Microsoft que vous pourriez encore détenir !

 

 

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.